Un village au Bénin
Slogan du site

Site dédié à l’association du même nom dont l’objet est d’apporter à des villages du Bénin une aide humanitaire dans le cadre d’actions concrètes de développement en lien avec l’activité agricole vivrière, l’éducation, la formation et la santé.

Le Moulin à maïs
Article mis en ligne le 8 juin 2013
dernière modification le 8 septembre 2014
par Philippe Pellicier
Imprimer logo imprimer

La première grande action menée eu printemps 2013

L’idée d’installer un moulin à maïs est venue des villageois eux-mêmes... Après l’aide apportée au soutien scolaire pour les enfants, ils ont immédiatement pensé à ce qui pourrait leur rendre la vie vraiment plus facile.
Aristide a envoyé une lettre de remerciements à tous les donateurs en septembre 2012. Dans cette lettre c’est lui qui soumet l’idée du moulin à Maïs.
La pâte de maïs -c’est ainsi qu’ils nomment ce que nous appelons de la polenta- est consommée tous les jours. Le maïs est engrangé dans des greniers fabriqués en bois et feuilles de palmiers, où il se conserve très bien. La farine elle, ne se conserve que quelques jours, et le femmes sont obligées de moudre au fur et à mesure des besoins. Pour cela elles doivent parcourir à pied avec le maïs en grains, une dizaine de kilomètres pour atteindre le moulin le plus proche et revenir ensuite avec la farine. Ces jours là elles ne peuvent être revenues pour que les enfants puissent manger à midi. Ils ne mangent qu’en soirée, mais doivent malgré tout aller à l’école.
On comprend donc qu’un moulin à maïs n’est pas un luxe, mais permet de satisfaire une besoin vital, non seulement pour le gens du village, mais aussi pour tous les villages alentours...
Le moulin a maïs a été acheté au début de mai 2013 et a été mis en service le 19 mai, jour de la fête de la Pentecôte.

Voici le compte rendu que nous en a fait Aristide sur le détail de l’opération :

Nous avons fait appel à un intermédiaire pour acheter un moulin au Ghana où l’on trouve du matériel plus solide qu’au Bénin de l’avis des spécialistes. Le prix du moulin est de 1200000 francs CFA, soit environ 1800 euros. Il s’agit d’un moteur diesel qui entraîne le moulin en lui même par l’intermédiaire d’une courroie. Les frais de port se sont montés à 80000 francs (120 €) et la commission de l’intermédiaire à 30000 francs (45 €), le petit matériel pour l’installation 78800 francs (118 €), la construction provisoire d’un bâtiment en bois 146600 francs (220 €), la main d’oeuvre du mécanicien qui est venu installer et régler 50000 francs (75 €), du carburant et du lubrifiant pour le démarrage 50000 francs (75 €). Le coût total est de 2453 euros environ car le taux de change peut varier un peu.

Le paquet du moulin fraîchement arrivé du Ghana et non encore déballé. Le paquet du moulin et l'entonnoir. On déballe fébrilement le moteur Toutes les pièces doivent être assemblées pour bien fonctionner ! Pas de panique il y a le mécanicien... Le moteur est monté Tout le monde s'y met, particulièrement ceux qui vont être formés pour s'occuper du moulin et de son moteur. Le moteur et le moulin est mis en place sous son abri provisoire qui sera ensuite fermé par une palissade en attendant un bâtiment en dur. ça y est, ça fonctionne, la courroie mue par le moteur à gauche entraîne le moulin à droite. Voici quelques enfants qu’on a aidés pour la rentrée. Dès qu’ils ont vu que l’installation du moulin était commencée, ils étaient tout contents et ils applaudissent car ils savent qu’après l’école qu’ils n’auront plus de difficulté pour manger la pâte de maïs. Le bâtiment provisoire autour du moulin. Les villageois des alentours viennent faire moudre leur maïs. Une femme moud tout en alletant son bébé. Maïs à moudre et farine.
puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce squelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2016 � Un village au Bénin - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.2